Laboratoire micro et nanophotonique

Université Carleton, Ottawa, Ontario
Que fait l'installation

Caractérisation optique des micro et nanosystèmes, en particulier, les dispositifs basés sur le silicone, aux fins d’applications dans les télécommunications, la biodétection et les énergies durables et renouvelables.

Domaines d'expertise

Le Laboratoire micro et nanophotonique permet de mener des recherches sur les micro et nanotechnologies optoélectroniques les plus perfectionnées. Le système de caractérisation et de simulation facilite la conception, le prototypage et l’essai de dispositifs destinés à une foule d’utilisations en télécommunication, en détection et en technologie solaire photovoltaïque.

Services de recherche

Photonique, nano-essai, simulations de dispositifs

Secteurs d'application
  • Technologies propres
  • Énergie (renouvelable et fossile)
  • Technologies et services de l’environnement
  • Soins de santé et services sociaux
  • Technologies de l’information et des communications, et médias

Nom de l’équipement en service

Résumé de la fonction

Analyseur de paramètres OVA 5000

Comprend la mesure IL, RL, GD, CD, PMD, PDL, PMD de 2e ordre, la réponse impulsionnelle temporelle et la fonction de transfert linéaire pour les dispositifs de longueur optique allant jusqu’à 150 mètres en mode transmission et 75 mètres en mode réflexion.

Comprend :

• Bande C+L (1525 -1610 nm)

• Logiciel d’analyse de bureau

• Logiciel d’analyse de polarisation

 

Lumerical, RSoft, COMSOL, FIMMWAVE

Trousses de modélisation logicielle

Source laser accordable (modèle 4200)

Couverture de 1260 à 1680 nm, avec longueurs d’onde spécialisée à 840 et 980. Taux de balayage standard à 100 nm/seconde à STSE > 50-65 dB STSE pour la caractérisation en puits profond.

Les options des dispositifs comprennent la polarisation intégrée, l’atténuation, le contrôle de la puissance, la mesure de la longueur d’onde à 1 pm avec détection de sauts de mode et la correction.

MPS 150 (système de sonde manuelle 150 mm)

Adapté aux applications telles que les mesures C-V/I-V, RF, mm-ondes et sub-THz, la caractérisation de dispositifs et de plaquettes (DWC), l’analyse des défaillances (FA), le sondage submicronique, les microsystèmes de sondage électromécanique (MEMS) et les essais d’ingénierie optoélectronique.

 

  • Conseil national de recherches du Canada
  • Institut de cardiologie de l'Université d’Ottawa